RÉSIDENCE "EXCELLENCE DES MÉTIERS D'ART"

2017-2018

Anaïs Touchot

Née en 1987 à Dinan. Vit et travaille à Brest.

 

Pour cette septième édition de la résidence « Excellence des Métiers d’Art » au Lycée Professionnel Le Mont-Châtelet, à Varzy, la section ferronnerie d’art accueillera l’artiste Anaïs Touchot. « Adepte de la récupération et du recyclage, Anaïs Touchot puise dans l’ordinaire et l’existant la matière de ses réalisations. Ainsi les matériaux qu’elle emploie (le bois notamment) se plient-ils à la répétition du geste, pour faire, défaire puis refaire dans une dynamique de renouvellement continu, dans un acte de performance revendiqué. Ses œuvres accordent au corps une place singulière, celui de l’artiste dans l’action (Si j’étais démolisseurSurfer un arbre) comme celui du spectateur convié à une forme de participation (Ça sentait la poiscailleLa Universidad del Amor).
Elle envisage son rapport à l’art sous la forme d’un défi qu’elle entreprend comme une véritable aventure, nourrie par les rencontres et les contextes, développée dans une forme évidente de modestie. »
 Morgane Estève
 
Pour ce projet, Anaïs Touchot « souhaite réaliser une grosse patate bonsaï. Cette patate germée modelée, s’inspire du concept esthétique japonais: Wabi Sabi qui prône le retour à la simplicité, où l’on peut reconnaître et ressentir la beauté des choses imparfaites, éphémères et modestes. Réaliser ensemble, une patate géante germée, éternelle et à échelle d’homme est pour moi autant léger que manifeste.
Le bonsaï renvoie à une culture savante, un art de vivre, une chose précieuse et fragile. La patate est populaire, prolétaire, le repas du pauvre, celui de l’ouvrier, le fruit des jardins partagés. Faire côtoyer les deux est pour moi une manière de rappeler que parfois les choses les plus simples sont les plus importantes. La valeur plastique n’est pas seulement dans la réalisation du projet mais également dans les liens qui peuvent exister, dans une rencontre. »