ATELIER D’EXPÉRIMENTATION

DU 25 JAN. AU 2 FÈV. 2021

TEMPORALITHS

COMME UNE ARCHÉOLOGIE DU 3ÈME MILLÉNAIRE

MIGUEL MICELI

Considérer les sous-produits de nos consommations mondialisées comme traces futures de notre civilisation. Telle est la consigne de cet atelier qui souhaite ainsi renverser l’attention non plus portée sur les objets de consommation mais sur les si nombreux éléments de leurs emballages – autant de formes qui décrivent si bien nos environnements quotidiens.

Il est ainsi demandé aux enfants participants d’apporter des emballages trouvés dans leur environnement immédiat et guidés par l’artiste d’en effectuer des moulages.
Ensuite, il s’agira de porter un regard sur ces formes, d’en oublier l’origine et faire travailler son imaginaire pour en concevoir une présentation à la manière d’un musée archéologique du 3ème millénaire. Un ou plusieurs éléments de la série Temporaliths récemment créée par l’artiste pourront y être insérés.

En partenariat avec l’École élémentaire de Tracy/Loire.
L’atelier se déroule sur 4 séances, les 25 et 26 janvier et les 1et et 2 février 2021.
Crédit visuel : Élément de la série Temporalith, 2020 – photo : Amir Tikriti

Miguel Miceli (1992) est diplômé de la Slade School of Fine Art – UCL de Londres et de l’ERG (École de recherche graphique) de Bruxelles. Il s’intéresse aux techniques aussi bien scientifiques que traditionnelles, mais non pas pour en éprouver l’efficience mais pour tenter d’en faire apparaître les imaginaires visuels. Comme une exploration – toutes temporalités brouillées – d’un monde façonné par les techniques humaines.

Son travail a été exposé dans de nombreux lieux émergents à Londres et en France. Et plus récemment dans le cadre d’une exposition collective au Centre d’art contemporain, Passerelle à Brest.