Édition La Grande Ourse 2012
Gallien Déjean, Amélie Deschamps, François Havegeer, Camille Le Houezec, Sacha Leopold, Mickaël Valet

2012

ÉPUISÉ

Pendant trois mois, de janvier à mars 2012, trois artistes (Amélie Deschamps, Camille Le Houezec, Mickaël Valet), deux graphistes (François Havegeer, Sacha Leopold) et un théoricien (Gallien Déjean) se sont réunis au Parc Saint Léger pour débattre, collaborer et produire ensemble.

Au terme de la résidence, un objet éditorial, territoire commun aux participants a été réalisé. Cet objet collectif, dont la forme est ouverte, a été pensé et élaboré en relation avec le Théâtre de la Mémoire que l’occultiste Giulio Camillo conçoit au XVIe siècle. Ce projet, qui fut financé en son temps par François Ier, s’inscrit dans la tradition du Palais de la mémoire, une science mnémotechnique antique qui consiste en l’édification d’un palais virtuel et intime. En son sein, chacune des pièces renferme un concept: l’orateur doit les parcourir pour se souvenir d’un raisonnement ou d’un discours élaboré.

Sous la forme d’un nombre limité de blasons peints sur des tableaux accrochés sur les gradins d’un petit amphithéâtre en bois, l’étrange entreprise de Camillo, quant à elle, était censée concentrer toute la connaissance du monde grâce aux multiples combinaisons allégoriques qu’elle favorisait. Un véritable dispositif cognitif qui relie l’architecture, la représentation, la connaissance, la mémoire, l’exposition et l’espace scénique.

Au sein de la résidence, ces histoires relèvent moins d’une thématique que d’un mode opératoire dans la conception de l’objet éditorial. Le Théâtre ou le Palais est en quelque sorte l’allégorie de la mémoire collective de la résidence, chacune de ses pièces ou de ses blasons étant l’espace individuel où la pratique des uns et des autres a pu s’épanouir. Le projet fut ainsi présenté au Festival international de l’affiche et du graphisme de Chaumont, sous forme d’une exposition BAT (bon à tirer), visant à expérimenter l’organisation interne de l’objet.

La Grande Ourse, un projet Parc Saint Léger, Pôle graphisme de Chaumont, Écoles Nationales Supérieures d’Art de Bourges, Cergy et Dijon.